27 Oct 2015
Oran,
Sustainable Housing & Construction

Offrir des alternatives au béton est devenu un enjeu majeur pour réduire l’impact environnemental du secteur de la construction. L’entreprise algérienne Eco-Labina développe pour cela des matériaux à base de terre crue. Des produits naturels et recyclables, qui permettent d’utiliser les ressources locales tout en offrant une excellente performance technique.

Entre 5 à 8% des gaz à effet de serre sont émis par la production de ciment, constituant essentiel du béton, qui est le matériau de construction le plus utilisé au monde. La production de matériaux écologiques est donc devenu un enjeu majeur pour la protection de l’environnement. C’est de ce constat qu’est née Eco-Labina, une entreprise algérienne spécialisée dans la fabrication de matériaux de construction à base de terre crue.

Créé en 2012 par Fouzia Bouamama, membre fondatrice de l’Association des Femmes en Économie Verte d’Algérie, Eco-Labina produit des blocs de pisé, d’adobe et de BTS (brique de terre stabilisée) pour le secteur de la construction. Ce type de matériaux, fabriqués avec de la terre crue, présente de nombreux avantages à la fois techniques et socio-environnementaux.

En plus d’assurer un excellent confort thermique, les matériaux Eco-Labina présentent un faible impact environnemental. La terre, par définition, est 100% recyclable, et ce à l’infini. De plus, la fabrication des blocs en terre crue nécessite très peu d’eau et de ressources énergétiques. Grâce à une unité de production mobile, les blocs sont fabriqués directement sur les chantiers afin d’utiliser les ressources locales.

Nous proposons un produit modèle ayant des caractéristiques exceptionnelles : il est à la fois écologique, inerte, sain et économique. Fouzia Bouamama, gérante d’Eco-Labina.
De la terre crue pour construire le futur | The Switchers

Eco-Labina pratique une politique de rémunération responsable auprès de ses employés. De plus, grâce aux caractéristiques de ses produits, l’entreprise assure la gestion des chantiers sans produire le moindre déchet. La gestion même de l’entreprise repose sur la mise en place d’un système intégré de récupération et de recyclage des matériaux, afin d’allonger au maximum leur cycle de vie.

De la terre crue pour construire le futur | The Switchers

La machine mise au point par Eco-Labina pour fabriquer ses matériaux de construction permet de produire 6 000 blocs par jour. À terme, l’entreprise souhaite développer une unité de production d’envergure industrielle afin de pouvoir s’attaquer à de plus gros chantiers et proposer des tarifs encore plus compétitifs. Mais pour l’heure, son objectif est de vulgariser ce mode de construction et de faire connaître ses nombreuses vertus.

Eco-Labina Matériaux de construction
Follow us: