10 Août 2020
Al-Zarqa, Jordanie
Efficacité des ressources et gestion durable des déchets, Équipements électriques et électroniques durables

Aujourd’hui, tout est géré par l’intermédiaire d’un gadget. Et avec notre culture de la restauration rapide, notre consommation de technologie et ce qui l’accompagne nous laisse de grandes quantités de matières dangereuses à traiter, ce qui représente une énorme menace pour la santé, tant dans les pays développés que dans ceux en développement. C’est là qu’intervient Sudki Hamdan avec son initiative E-TAFKEEK.

« De nos jours, les déchets électroniques (e-déchets) sont considérés comme le plus grand flux de déchets en augmentation. Ils sont dangereux, complexes et coûteux à traiter de manière écologique, et il y a un manque général de législation ou de mise en application autour d’eux », dit Hamdan, ajoutant que la composition des e-déchets est très diverse et dépend des lignes et des catégories de produits ; où les e-déchets contiennent plus de 1000 substances différentes, qui peuvent être classées en dangereuses et non dangereuses.

« Les produits électroniques contiennent souvent des substances bioaccumulables et toxiques, notamment des métaux lourds tels que le plomb, le nickel, le chrome et le mercure, et des polluants organiques persistants (POP) tels que les biphényles polychlorés (PCB) et les retardateurs de flamme bromés (RFB). Il comprend également les métaux ferreux et non ferreux, les plastiques, le verre, le bois et le contreplaqué, les circuits imprimés, le caoutchouc et d’autres substances », note-t-il.

Tout cela a incité Hamdan à créer E-TAFKEEK, une entreprise spécialisée dans le recyclage des déchets électroniques. « Elle a été créée pour répondre au besoin urgent de traiter les déchets électroniques d’une manière respectueuse de l’environnement, tout en fournissant des emplois à cette économie », note-t-il.

M. Hamdan ajoute que l’objectif principal est d’établir une installation industrielle pour le recyclage des déchets électroniques en Jordanie afin de tirer profit de la vente des articles issus du processus de recyclage. Cela tout en tenant compte de toutes les conditions environnementales qui pourraient réduire l’impact environnemental des déchets électroniques en Jordanie.

« Nous sommes dans les dernières étapes du processus d’enregistrement légal, nous avons un certificat d’enregistrement de la société, nous avons des contrats avec la municipalité de la ville d’Al-Zarqa pour louer un terrain et nous sommes sur le point de terminer la formation de notre personnel en coopération avec la société de formation professionnelle VTC », dit-il.

Hamdan et E-TAFKEEK faisaient partie du programme d’incubation SwitchMed. « Sans le soutien et les encouragements de SwitchMed, notre succès n’aurait pas été possible », dit-il. « Les mentors ont joué un rôle important en nous aidant à créer notre business plan, en plus de l’assistance technique fournie pour reconnaître les principales parties prenantes ».

Consultez leur site web.

E-TAFKEEK Efficacité des ressources et gestion durable des déchets
Nous suivre: