23 Juil 2019
Agadir, Maroc
Efficacité des ressources et gestion durable des déchets

Des mesures s’imposent dans les domaines de la durabilité et de l’environnement, et pour les mettre en place, les éducateurs ont une énorme responsabilité. Pour y parvenir, Dar Si Hmad, et sa directrice, Jamila Bargach, travaillent avec les communautés locales sur de nombreux projets culturels, éducatifs et environnementaux dans le sud du Maroc.

« L’organisation facilite entre autre l’accès à l’eau potable dans les villages ruraux les plus mal desservis du pays, éduque les enfants des zones rurales sur l’eau et le développement durable, soutient les coopératives d’arganiers et de cactus, et donne aux jeunes les moyens de participer au développement de leurs communautés », explique Abbes Banaissa, directrice du bureau de Dar Si Hmad.

Dar Si Hmad invite également les chercheurs et les étudiants internationaux à participer à son projet en facilitant les programmes académiques et culturels, l’apprentissage du service, les séjours chez l’habitant et les cours de langues en arabe moderne mais aussi en Darija  et Tachelhit.

« Notre école de terrain n’offre pas seulement aux étudiants une occasion unique de s’engager auprès des populations locales et de participer à des initiatives de développement locales, mais elle crée également une plateforme pour un dialogue novateur et une recherche internationale sur une région sous-représentée du Maroc « , ajoute Benaissa.

Dar Si Hmad affirme que les étudiants et le corps professoral tirent un avantage unique de la possibilité d’explorer la diversité du Sud et de s’engager de façon substantielle dans le travail de développement rural de l’initiative elle-même.

« Actuellement, Dar Si Hmad accueille tout au long de l’année des stagiaires et des groupes d’étudiants qui participent à des travaux pratiques et critiques adaptés à leurs intérêts et à leurs compétences. En plus de ce programme de stages d’apprentissage du  service, Dar Si Hmad coordonne de nombreux voyages à court et à long terme et des cursus d’études linguistiques « , note Benaissa.

Récemment, les programmes de cours ont inclus des activités et des discussions sur l’histoire et la littérature berbères, la production d’arganiers et l’impact des coopératives appartenant à des femmes dans cette région, le colonialisme, les routes commerciales et les pratiques commerciales, les moyens de subsistance en milieu rural, le genre, la religion, les perceptions de la guérison et de l’eau, la justice sociale et les portraits d’une culture comprenant la cuisine, les expressions, et les rituels.

De plus, Dar Si Si Hmad a un projet particulier, appelé The Fog. La présidente de Dar Si Si Hmad, Aissa Derhem, avait découvert la technologie de la récolte du brouillard grâce à l’ONG FogQuest lorsqu’il vivait au Canada en 1989.

« Aussi, pour notre projet pilote, nous avons desservi 5 villages situés dans les provinces de Tnine Amellou, Qaidat Mesti, et Sidi Ifni. La population résidente à longueur d’année est d’environ 400 personnes, dont environ 40 grands ménages. En été, lorsque les villages sont entièrement occupés, nous desservons un total de 80 grands ménages, en plus du bétail dans la région. Nous ajoutons régulièrement des foyers. Aujourd’hui, nous fournissons de l’eau potable à 15 villages « , ajoute Benaissa.

Apprenez-en davantage à leur sujet sur leur site Web.

Dar Si Hmad Efficacité des ressources et gestion durable des déchets
Nous suivre: