05 Mar 2018
Gardaiah, Notice: Undefined variable: country in /usr/home/theswitchers.eu/web/wp-content/themes/theswitchers/single-story.php on line 36
Aliments et agriculture durables, Efficacité des ressources et gestion durable des déchets

Quand on voyage dans le désert au sud de l’Algérie, on rencontre des palmeraies partout. Les arbres ondulent doucement dans la brise, fournissant de l’ombre et des fruits délicieux très appréciés. La culture des dattes dans ce pays méditerranéen est un marché important, avec 18 millions de palmiers produisant 500 000 tonnes de dattes par an. En fait, l’Algérie est le 7ème producteur mondial de dattes, la marque Deglet Nour étant le premier exportateur de dattes du pays.

Mais tout ceci ne représente pas le seul type de dattes produites en Algérie ; en effet, il existe plus de  300 variétés de ce fruit sucré.

Alors, qu’en est-il du reste des dattes ?

Hammou Boussada s’est penché sur la question et a commencé à tirer profit des fruits dont personne ne veut tout en assurant une source de revenu aux agriculteurs.

Création de Rima Dates :

Hammou Boussada a grandi à Gardaiah, une ville de 160 000 habitants dans le désert du Sahara, au centre de l’Algérie. Pour se rendre dans une autre ville depuis Gardaiah, il faut parcourir 300 kilomètres à travers le sable.

Le terrain de jeu de Hammou Boussada a été la palmeraie de son grand-père.

« Les palmiers dattiers sont mon premier amour », dit-t-il. « Je suis véritablement passionné par ces derniers et j’essaie de connaître chaque variété de dattes. À chaque variété correspondent un goût, une forme et une couleur différents. J’ai une relation spéciale à ce fruit. C’est un fruit magique ».

Après avoir grandi au milieu des palmiers dattiers, Hammou Boussada part vers le nord pour parfaire son amour des plantes. Il fréquente l’Université des sciences et technologies d’Alger et obtient un diplôme en biotechnologie végétale.

Immédiatement après, il rentre chez lui et lance sa première entreprise, une pépinière qui cultive une grande variété de plantes et d’arbres.

« Grâce à cette entreprise, j’ai été très actif dans les associations d’agriculteurs, alors j’ai constaté qu’il y avait d’énormes quantités de dattes que les gens n’utilisaient pas », dit-il. « 40 % de la production de dattes correspondait à des variétés que les gens consommaient, et 60 % correspondait à d’autres variétés. Une grande quantité d’entre elles finissait comme alimentation pour les animaux d’élevage ».

Hammou Boussada a décidé de s’impliquer en mettant à profit sa connaissance des plantes et sa passion pour les dattes, et en transformant ces restes de dattes en produits que les gens voudront acheter.

« Ma sœur cadette m’a encouragé et m’a aidé au début, c’est ainsi que nous avons démarré cette entreprise ensemble. Elle s’appelle Rima et elle est également copropriétaire et cofondatrice de Rima Dates. « C’est de là que vient [le nom] Rima Dates ».

Le principe de Rima Dates :

Rima Dates est une entreprise de transformation. Elle récupère toutes les dattes inutilisées et de moindre qualité et les transforme en un produit délicieux.

Aujourd’hui, Rima Dates propose des dattes fourrées aux amandes et enrobées avec un chocolat de haute qualité ; elle en tire également du sirop et du vinaigre. Ces produits sont particulièrement bien accueillis.

« Nous avons commencé à vendre, et c’était la première fois qu’en Algérie, on proposait des produits où le chocolat est incorporé aux dattes », dit Hammou Boussada. « C’était vraiment intéressant pour les gens. Ce que nous avons fait, c’est valoriser et relooker ces dattes ».

En plus de transformer ces dattes en produits recherchés et raffinés, l’entreprise aide également les agriculteurs locaux.

« Lorsque les dattes sont vendues comme alimentation pour les animaux d’élevage, elles sont vendues à un prix très bas, ce qui est mauvais pour les agriculteurs », dit-il. « Nous avons donné à ces agriculteurs des recommandations sur ce dont nous avions besoin, et nous [leur] achetons ces dattes à un meilleur prix, ce qui permet à ces familles d’avoir un meilleur revenu ».

Les plans de Rima Dates pour l’avenir :

Rima Dates a été sélectionnée comme projet pilote dans le cadre du programme Switchmed financé par l’Union européenne, en accord avec le Ministère algérien des Ressources en Eau et de l’Environnement et la délégation de l’UE en Algérie. Rima Dates s’est également développée avec l’aide de consultants commerciaux de SwitchMed dont Theo Baert.

Celui-ci a travaillé avec Hammou Boussada dans le domaine du marketing lorsque Rima Dates commençait à peine, et il est heureux du chemin parcouru par Hammou Boussada.

« Il aide les agriculteurs en les débarrassant des dattes qui sont généralement jetées », explique Theo Baert. « Il offre un produit local pour les Algériens car le pays est très réticent quant à l’importation de produits étrangers ».

Même si elle se développe, Rima Dates est toujours financée par la famille et tourne grâce à une petite usine artisanale, exportant 100 à 300 kilos de dattes par mois.

Hammou Boussada explique que jusqu’à présent, l’entreprise a obtenu de l’aide du gouvernement sous la forme d’allégements fiscaux pour l’achat de machines et de réductions d’impôts pour les premières années de fonctionnement. Aujourd’hui, il envisage d’accroître et d’augmenter le financement par d’autres moyens.

« En Algérie, les possibilités de financement par l’intermédiaire des banques sont limitées, [et ce financement] est plus intéressant pour les grandes entreprises que pour les petits entrepreneurs », a déclaré Hammou Boussada.

Aussi celui-ci passe-t-il du temps à s’informer et à faire des recherches sur les sources de financement étrangères comme les subventions, les prix et les campagnes de financement participatif, et espère qu’un jour, Rima Dates s’étendra à d’autres parties du monde.

 

Pour en savoir plus sur Rima Dates, consultez sa page Facebook.

Photos : Avec la permission de Theo Baert.

Kristin Hanes est une journaliste passionnée par l'environnement, la durabilité et la science. Elle adore raconter les histoires des gens qui font une réelle différence dans le monde.Kristin Hanes
Cet entrepreneur algérien métamorphose les dattes non désirées en friandises | The Switchers
Traduction : Lilia Bacha.
Rima Dates Aliments bilogiques & Agriculture
Nous suivre: