30 Juil 2019
Herzelia, Israël
Aliments biologiques et agriculture

Si il y a bien une chose sur laquelle chaque être humain est d’accord, c’est l’aversion commune pour les mouches – certainement la créature la plus persistante, la plus infatigable et la plus ennuyeuse de Mère Nature. En Israël, la start-up FreezeM réhabilite la réputation de cet insecte tant décrié en utilisant la mouche du soldat noir (Black Soldier Fly, BSF) pour produire une alimentation animale écologique.

 Le monde a besoin de nouvelles sources de protéines pour nourrir une population grandissante, qui dépend aujourd’hui fortement d’une production piscicole et animale non durable. La fabrication d’aliments pour animaux à partir d’insectes est une option plus écologique que l’utilisation de farine de poisson ou de bétail. Les BSF ont besoin de peu d’eau, se transforment efficacement en aliments et se nourrissent de déchets organiques.

 FreezeM comble une lacune dans la chaîne d’approvisionnement émergente de l’alimentation animale à base d’insectes. L’entreprise fournira des œufs de mouche revivifiables aux entreprises de production d’aliments pour animaux, qui doivent actuellement récolter leurs propres œufs. « Nous dissocions la production d’œufs de la production de farine d’insectes, créant ainsi un nouveau produit pour le marché : des œufs d’insectes prêts à l’emploi « , explique Yuval Gilad, co-fondateur de FreezeM.

Gilad a rencontré ses co-fondateurs, Yoav Politi et Idan Alyagor, alors qu’ils terminaient tous les trois leur doctorat à l’Institut des sciences Weizmann d’Israël (WIS). En 2016, le trio a mis au point une technique de congélation des œufs d’insectes, qui pourrait plus tard être relancée et utilisée pour l’alimentation animale. À l’heure actuelle, les producteurs doivent élever leurs propres insectes pour récolter les œufs, un processus qui peut être coûteux et donner des résultats variables.

 

FreezeM promet de rationaliser la production pour les petits producteurs, et le concept a rapidement été salué. La startup a triomphé dans la catégorie « Sustainable Land Use » des prix internationaux ClimateLaunchPad et a obtenu une subvention H2020 de la Commission européenne.

 

FreezeM a déjà attiré des capitaux propres de Yeda, le bureau de transfert technique de WIS, et du kibboutz Nachshonim, une coopérative agricole israélienne. Gilad croit que le principal défi de FreezeM sera de produire des œufs BSF à l’échelle industrielle, tout en renforçant la confiance des clients dans l’utilisation d’œufs congelés au lieu de leurs propres œufs.

 

Gilad entrevoit beaucoup de travail pour FreezeM, mais parle avec fierté des réalisations de la petite équipe dévouée jusqu’ici. « Lorsque nous avons lancé notre nouveau laboratoire et notre nouvelle installation d’élevage BSF en août 2018, nous avons atteint notre premier jalon de développement « , a déclaré Gilad.

 

« Nous espérons soutenir l’industrie émergente de la culture des insectes et aider le monde à mettre en place un système alimentaire plus durable. »

 

 

 

Pour en savoir plus sur FreezeM, consultez leur site Web, ou leur pages LinkedIn et Instagram.

 

Les photos sont la propriété de FreezeM

FreezeM Aliments biologiques et agriculture
Nous suivre: