09 Sep 2020
Madrid, Espagne
Textiles et vêtements durables

Le partage des vêtements peut rapprocher les gens, comme nous l’apprenait le célèbre roman « The Sisterhood of the Traveling Pants », dans lequel quatre amis surmontent leur séparation pendant l’été en partageant un jean magique. Mercedes Garcia a apporté cette tendance sur la scène de la mode espagnole avec Ecodicta, un service en ligne de partage de vêtements par abonnement.

Le modèle d’Ecodicta est beau dans sa simplicité. Les utilisateurs sélectionnent leurs articles préférés dans le « placard secret partagé » d’Ecodicta et reçoivent ensuite ces vêtements par livraison à domicile. Après 30 jours, Ecodicta reprend les vêtements, les lave et les désinfecte, et les envoie à un autre client.  « Ce système permet aux utilisateurs de renouveler leur garde-robe à moindre coût, tout en prolongeant la durée de vie des textiles existants », explique Garcia, la directrice du marketing d’Ecodicta.

Par l’intermédiaire d’Ecodicta, Garcia participe à un fascinant concours entre les clients et certaines des plus grandes marques de mode du monde. Pourtant, son idée a eu des origines plus modestes. « Lorsque j’ai déménagé en Espagne, les soirées d’échange de vêtements que j’organisais avec des amis me manquaient », explique-t-elle.

Garcia ne connaissait personne en Espagne, et il n’existait pas de services ou d’applications mobiles pour le partage de vêtements. Garcia – avec une équipe expérimentée en informatique, en marketing et (bien sûr) en mode – a créé Ecodicta pour combler cette lacune.

« Nous avons décidé de le faire nous-mêmes et de créer un service en ligne pour les personnes qui aiment échanger et essayer de nouvelles marques », rappelle Garcia.

Bien entendu, Ecodicta est également synonyme d’objectifs environnementaux importants. Dans le monde entier, de nombreux consommateurs suivent les tendances de la « mode rapide », qui les incitent à renouveller constamment leur garde-robe en achetant de nouveaux vêtements.

Garcia rapporte que ce phénomène non durable constitue un obstacle redoutable en Espagne, d’où est originaire la marque de prêt à porter Zara. « Notre principal défi est d’introduire un nouveau concept, basé sur le partage et la réutilisation, alors que les grands acteurs de l’industrie de la mode font constamment appel au consumérisme ».

Cependant, le vent peut tourner. Peu à peu, Ecodicta touche de plus en plus de clients qui s’identifient aux valeurs durables de l’entreprise. « Au début, certains clients trouvent cela bizarre, car il n’est pas très courant de partager des articles de mode en Espagne », déclare Garcia. « Mais ils ont commencé à l’aimer ».

Ce changement de mentalité en Espagne reflète des indications prometteuses dans le monde entier, qui laissent penser que les consommateurs pourraient enfin prendre en compte l’impact environnemental de leurs habitudes d’achat.

Le fait qu’Ecodicta intègre la consommation durable dans un produit amusant et cool ne nuit pas à l’attrait de l’entreprise. Les clients, qui sont généralement des femmes âgées de 25 à 50 ans, peuvent recevoir des conseils sur le « total look » de la part des stylistes internes d’Ecodicta. Les vêtements eux-mêmes proviennent souvent de jeunes stylistes locaux, qui bénéficient de la visibilité de la marque grâce à Ecodicta.

Le mariage du style et de la durabilité d’Ecodicta gagne en popularité sur le marché. Au cours de sa première année d’existence, la société a attiré plus de 400 abonnés réguliers et distribué environ 1 000 boîtes de partage de mode.

Selon Garcia, les commentaires des clients montrent également qu’Ecodicta est sur la bonne voie : « Nous recevons parfois des notes de remerciement de nos utilisateurs, disant que nous leur offrons une solution qui les aide à apprécier la mode tout en préservant leurs valeurs environnementales ».

Ecodicta a fait autant de progrès au cours de ses premiers mois d’existence. À ce rythme, on peut difficilement imaginer combien d’autres Espagnols échangeront volontiers – et durablement – leurs vêtements dans les années à venir.

Pour en savoir plus sur Ecodicta, consultez le site web, Facebook, Instagram et Twitter.

Photos avec l’aimable autorisation d’Ecodicta

David Wood est un journaliste et écrivain basé à Beyrouth. Il a précédemment travaillé au Caire. David Wood
Ecodicta Textiles et vêtements durables
Nous suivre: