19 Nov 2015
Ben Arous, Tunisie
Transport Durable

Première plateforme web de covoiturage en Tunisie, Karhbetna se positionne comme une alternative éco-responsable, économique et conviviale par rapport au système de transport traditionnel. L’idée ? Mettre en relation des conducteurs et des passagers pour optimiser les déplacements en voiture, ou comment partager rime avec moins polluer.

Karhbetna, qui signifie « voiture » dans le dialecte tunisien, est une plateforme web de covoiturage lancée début 2015. Son fondateur, Mohamed Wael Soltani, est un jeune ingénieur en informatique passionné par l’entreprenariat social. C’est lors d’une grève des transports en Tunisie il y a deux ans qu’il a eu l’idée de développer une plateforme de covoiturage, une solution de transport jusque-là inexploitée dans son pays. Après une étude approfondie de l’impact environnemental du covoiturage et une formation en entreprenariat social en Belgique, il lance son projet grâce au soutien du Lab’ESS, le Laboratoire de l’Économie Sociale et Solidaire en Tunisie.

Partager sa voiture pour moins polluer | The Switchers

Le site Karhbetna.com met en relation des particuliers empruntant un même itinéraire aux mêmes horaires. Les conducteurs peuvent ainsi amortir leurs frais de déplacements, tandis que les passagers accèdent à une solution de transport moins chère, plus écologique et plus conviviale. Le prix du trajet est automatiquement calculé par la plateforme en fonction du prix des carburants et des péages. Ce système alternatif de transport pourrait bien offrir une solution durable aux problèmes de pollution et de congestion des villes tunisiennes, c’est en tout cas ce qu’espère son fondateur :

D’après l’Agence Nationale pour la Maîtrise de l'Énergie (ANME), le secteur du transport occupe la première position en matière de consommation de produits pétroliers en Tunisie (46%). Le transport routier accapare à lui seul 82% de la consommation du secteur. Le covoiturage permet non seulement de réduire l’usage des carburants, mais aussi de décongestionner les villes et diminuer les émissions de CO2. Mohamed Wael Soltani, CEO de Karhbetna.
Partager sa voiture pour moins polluer | The Switchers

Si les utilisateurs tunisiens sont sensibles à la question de l’épargne, ils le sont moins aux problématiques écologiques selon Mohamed Wael Soltani. Son projet s’inscrit dans une volonté de sensibiliser les gens aux questions environnementales, voilà pourquoi il a lancé une newsletter qui informe les utilisateurs du site de leur contribution environnementale à travers diverses statistiques. Une façon simple et efficace de faire comprendre aux gens l’impact de leurs actions et comment chacun peut contribuer à son échelle dans la préservation de l’environnement.

L’engagement de Karhbetna a également une dimension sociale importante. Le concept même de covoiturage vise à recréer du lien entre les gens en offrant un système de transport plus convivial. Ainsi, la plateforme collabore avec de grands évènements comme le festival de musique Les Dunes Électroniques ou les rencontres sportives de la ligue des champions africaine. Cette vocation communautaire n’exclut pas certaines problématiques actuelles, en particulier celle de la sécurité. Ainsi, Karhbetna propose une rubrique « Ladies Only » destinée aux femmes qui souhaitent voyager entre elles. Tandis que la communauté s’agrandie chaque jour un peu plus, une application mobile du site devrait voir le jour prochainement.

Karhbetna Covoiturage
Notice: Uninitialized string offset: 0 in /usr/home/theswitchers.eu/web/wp-includes/class-wp-query.php on line 3323
Nous suivre: