18 Oct 2018
Amman, Jordanie
Énergies renouvelables et efficacité énergétique

Alors que certains pays du Moyen-Orient foisonnent de ressources énergétiques, ce n’est certainement pas le cas pour la Jordanie. Contrairement à leurs voisins, les Jordaniens n’ont pas accès à de vastes réserves de pétrole et de gaz ; ils ne disposent pas non plus de suffisamment d’eau pour produire de l’hydroélectricité de masse. Mais la Jordanie jouit d’un ensoleillement abondant, et une société locale d’énergie renouvelable, Be Solar, en a profité pour installer des panneaux solaires sur les toits dans tout le pays depuis 2013.

Be Solar a travaillé sur un large éventail de bâtiments et d’installations, allant de stations-service délabrées à un mégaprojet ambitieux pour une université locale. À l’avenir, l’entreprise devra faire face à la concurrence qui offre des services de moindre qualité, mais contre des tarifs moins élevés. Au-delà des affaires, les responsables de Be Solar plaident en faveur d’un projet caritatif à grande échelle pour apporter l’énergie solaire aux communautés les plus pauvres.

La Jordanie peut se vanter d’avoir une installation de panneaux solaires remarquable dans le plus inattendu des endroits, peut-être : au-dessus d’une station-service dans le centre d’Amman. Hamzeh Buqaei est le fondateur de Be Solar, l’entreprise locale à l’origine de ce panneau solaire – et de centaines d’autres – en Jordanie. Il déclare : « Ce projet a été le plus impressionnant en termes de beauté architecturale ».

L’équipe de Hamzeh Buqaei avait équipé le toit la station-service en question d’un élégant monobloc de panneau solaire. L’énergie solaire générée a réduit la facture d’électricité du bâtiment, mais c’est l’allure frappante et moderne qui a fait tourner les têtes. « Beaucoup de personnes ont connu Be Solar grâce à ce projet emblématique, ou elles nous ont été adressées à la suite de ce dernier », explique Hamzeh Buqaei.

Symboliquement, le projet de la station-service fait référence à l’époque où l’énergie renouvelable remplacera les combustibles fossiles. Pour la Jordanie, un pays dépourvu de réserves pétrolières, il ne sera jamais trop tôt pour que cet avenir vert s’accomplisse. Actuellement, la Jordanie répond à la demande d’électricité en important le gaz naturel qui représente 93% du bouquet énergétique du pays. Il s’agit en fait d’une amélioration par rapport à 2014, où les importations d’énergie atteignaient près de 97% et représentaient plus de 40% du budget national.

En matière d’énergie, la Jordanie a une carte puissante à jouer : elle reçoit plus de 300 jours de fort ensoleillement par an. « Nous n’avons pas beaucoup de ressources, voilà pourquoi l’énergie solaire est un choix naturel », dit Hamzeh Buqaei. Be Solar contribue à ce changement vital depuis 2013 en trouvant des solutions d’énergie solaire pour les habitations, les bâtiments commerciaux, les mosquées et autres bâtiments.

Hamzeh Buqaei a deux objectifs clés pour aller de l’avant : apporter des solutions d’énergie renouvelable indispensables aux communautés les plus pauvres, et défendre la position de Be Solar sur le marché dans un contexte de concurrence de moins en moins chère.

Une affaire familiale :

Au début de cette décennie, Hamzeh Buqaei travaillait en Suisse comme ingénieur en énergies renouvelables quand il a voulu comprendre la réponse troublante de son pays à la crise énergétique nationale. Malgré l’emplacement de la Jordanie dans la ‘ceinture solaire’ ensoleillée, il se souvient que « l’énergie solaire était pratiquement inexistante [en Jordanie] à l’époque ».

Hamzeh Buqaei rentre d’Europe et fonde Be Solar il y a cinq ans, en engageant ses frères et cousins comme partenaires commerciaux. Dès le début, l’entreprise familiale s’efforce de se distinguer en fournissant des infrastructures solaires bien conçues. « Notre argument de vente est que si les clients achètent des unités solaires de haute qualité, ils n’auront pas à se soucier de l’entretien avant 15, voire 25 ans », explique Hamzeh Buqaei. Pour atteindre ce standard, Hamzeh Buqaei d’appuie sur ses contacts, notamment des fabricants allemands rencontrés au cours de sa carrière en Europe. Pourtant pendant les premiers mois, l’activité démarre lentement, de nombreux Jordaniens n’ayant pas encore pris conscience de l’importance croissante de l’énergie solaire.

Finalement, Be Solar remporte des contrats d’installation pour 20 à 30 maisons résidentielles, et se concentre sur les ménages dont les factures mensuelles d’électricité s’élevaient à un montant entre 140 et 700 $US. L’installation des unités solaires résidentielles de Be Solar coûte entre 3500 et 4200 $US, mais il n’y a pas de factures d’électricité à payer une fois les unités raccordées.

Be Solar a pris de l’importance depuis sa percée sur le marché résidentiel. « C’est à ce moment-là que notre profil a commencé à se développer », dit Buqaei. Be Solar a depuis travaillé sur des projets commerciaux et publics, allant du Centre Kayyali, un important complexe de vente de diamants, à la vénérable mosquée Al Husseini d’Amman.

Chaleur compétitive :

La demande d’énergie solaire a augmenté de façon spectaculaire en Jordanie depuis 2013, tout comme le niveau de concurrence sur le marché. Des concurrents ont émergé en proposant des tarifs avantageux que Be Solar ne peut égaler, étant donné l’insistance de l’entreprise à utiliser de l’équipement solaire haut de gamme.

Dans une certaine mesure, Hamzeh Buqaei comprend pourquoi les clients potentiels opteraient pour un devis moins cher. « En raison de la situation financière en Jordanie, de nombreux acheteurs ont des problèmes de liquidité », dit-il. Hamzeh Buqaei ajoute toutefois que cette décision peut rapidement se transformer en une fausse économie. L’équipement moins cher a tendance à nécessiter une maintenance coûteuse et continue, et Hamzeh Hamzeh Buqaei prévient que tous les techniciens jordaniens ne sont pas certifiés comme il se doit. En revanche, les unités Be Solar sont installées par des professionnels et construites pour durer au moins 15 ans.

Be Solar a malgré tout réussi à remporter des appels d’offres lucratifs avec l’assurance d’un service haut de gamme. L’Université du Moyen-Orient d’Amman a chargé l’entreprise d’installer un énorme projet solaire d’un mégawatt sur 2000 mètres carrés. « Nous avons été sélectionnés parce que nous offrons une technologie de pointe », dit-il.

Donner aux plus démunis :

La concurrence accrue sur le marché local de l’énergie solaire pourrait avoir un effet positif, en aidant les collectivités à faible revenu. Hamzeh Buqaei se souvient avec fierté de la gestion par Be Solar d’un projet gouvernemental qui a permis d’installer des panneaux solaires dans les maisons rurales. « Sur le plan humain, c’était notre projet le plus réussi ».

Hamzeh Buqaei ne veut pas que son secteur s’arrête là. « L’énergie solaire est maintenant vraiment viable en Jordanie, et il y a beaucoup de produits et d’entreprises qui peuvent aider ces localités [à faible revenu] ». Avec un peu de financement – du gouvernement, d’un incubateur ou d’un donateur international – de telles initiatives pourraient alléger le fardeau des factures d’électricité des régions en difficulté.

Hamzeh Buqaei, pour sa part, est heureux d’offrir ses services à ces projets. Il a connu une carrière impressionnante en Europe, mais il n’a pas encore terminé son travail dans son pays natal. « Les projets [solaires caritatifs] sont une revanche et un juste retour pour la communauté, après ma réussite dans les affaires », dit-il en souriant.

 

Pour en savoir plus sur Be Solar visitez son site site ou consultez sa page Facebook.

Photos : Avec la permission de Be Solar

Depuis qu'il a obtenu sa maîtrise en Sciences du Moyen-Orient l'année dernière, il travaille comme journaliste pigiste à Accra au Ghana et au Caire en Égypte.David Wood
Le pouvoir au peuple : Une entreprise locale aide la Jordanie à passer à l’énergie solaire | The Switchers
Traduction : Lilia Bacha.
Be Solar Énergie renouvelable & efficacité énergétique
Nous suivre: