03 Juil 2020
Beyrouth, Liban
Efficacité des ressources et gestion durable des déchets

« Le plus grand tour que le diable ait jamais joué a été de convaincre le monde qu’il n’existait pas. » C’est la réplique qui clôt le film néo-noir culte « Usual Suspects », et une observation qui pourrait décrire l’histoire récente de la gestion des déchets au Liban. Ce petit pays a fait la une des journaux du monde entier en 2015 avec une crise alarmante des déchets, alors que les ordures non ramassées s’entassaient dans les rues. Le cycle de l’information a évolué, mais les décharges sont à nouveau sur le point de se déverser au Liban.

Heureusement, de nombreux Libanais – y compris des entrepreneurs verts comme Rita El Helou – ne sont pas resté les bras croisés. Rita El Helou a récemment créé Sought, un distributeur de produits écologiques, afin d’éviter une nouvelle catastrophe liée aux déchets. Depuis l’année dernière, Sought propose à divers détaillants des alternatives aux produits en plastique comme les brosses à dents et les emballages de cuisine. Pour El Helou, la consommation durable commence avec ces articles ménagers de base, de tous les jours. « L’utilisation de produits naturels et biodégradables peut nous mener à zéro déchet », déclare-t-elle.

El Helou est loin d’être la seule libanaise à s’étonner de la gestion profondément défectueuse des déchets solides dans le pays. Les autorités publiques s’en remettent massivement aux décharges, laissant souvent aux organisations communautaires le soin de gérer les projets de recyclage.

Selon El Helou, des attitudes non durables en matière de gestion des déchets persistent également au sein de la communauté. Cinq ans après la crise des déchets, les ordures sont encore éparpillées dans de nombreux espaces publics, et que les ménages et les bureaux ne recyclent souvent pas efficacement le plastique et les autres matériaux. El Helou a constaté la nécessité d’un changement d’attitude urgent et généralisé.

El Helou a cherché sur Internet de l’inspiration sur la manière dont elle pourrait contribuer à trouver des solutions au problème des ordures au Liban. Cette recherche l’a amenée à son idée d’entreprise – un distributeur écologique d’alternatives au plastique – ainsi qu’à un nom d’entreprise.

« Je cherchais des alternatives aux produits en plastique et je les ai recherchées (« sought » en anglais) en ligne », raconte El Helou. « C’est de là que vient le nom de l’entreprise ! » L’homonyme arabe du mot « sought » signifie « voix », ce qui reflète la passion d’El Helou pour la sensibilisation au danger environnemental que représentent les déchets plastiques.

Sought importe des alternatives durables aux produits ménagers en plastique et les vend à divers détaillants, dont des pharmacies, des magasins bio et des restaurants écologiques. El Helou a également vendu des produits Sought sur des marchés verts et lors d’événements d’entreprises.

Juridiquement parlant, El Helou est la fondatrice et la distributrice mondiale de Myellowrap, son emballage de cuisine en cire d’abeille biologique. Sought importe l’emballage lui-même de France, tandis que la marque du produit et l’emballage en papier recyclé sont fabriqués au Liban. Sought est le distributeur exclusif de la brosse à dents Nup Living Bamboo pour le Moyen-Orient et les régions méditerranéennes.

La stratégie commerciale de Sought axée sur l’importation est devenue incroyablement difficile au Liban, qui connaît un effondrement économique depuis la fin de 2019. La dévaluation de la lire libanaise signifie qu’il est de plus en plus coûteux d’acheter des biens en devises étrangères, notamment le papier d’emballage de cuisine et les brosses à dents de Sought.

Pour aggraver les choses, de nombreux Libanais ont réduit les dépenses des ménages pour faire face à une terrible tempête financière. « La crise s’aggrave, jour après jour, et elle touche tous les secteurs », regrette M. El Helou.

Pourtant, El Helou reste imperturbable. Alors que les entreprises du monde entier ont réduit leurs activités en 2020, Sought a commencé à distribuer ses produits dans un nouveau pays : Chypre. El Helou discute également des possibilités d’étendre encore plus la portée géographique de Sought, tout en envisageant d’ajouter d’autres produits à la gamme de la société.

La crise économique du Liban a naturellement volé l’attention au cours des derniers mois. Mais Sought reste concentré sur un démon bien connu : des montagnes d’ordures, tapies sous la surface, qui éclateront si rien n’est fait rapidement.

Pour en savoir plus sur Sought, rendez-vous sur Facebook et sur Instagram.

Photos avec l’aimable autorisation de Sought

David Wood est un chercheur et journaliste indépendant, basé à Beyrouth. Il a précédemment travaillé au Caire.David Wood
Sought Efficacité des ressources et gestion durable des déchets
Nous suivre: