15 Juin 2017
Alger, Algérie
Transport Durable

Vivre dans une ville sans embouteillages a toujours été l’un des rêves d’Amel. Amel Ould Amer, ingénieure en recherche opérationnelle, est en quête de moyens permettant de réduire les embouteillages. Elle lance OptimaDecision, une société de conseil, pour inciter les responsables politiques à examiner et à évaluer la façon dont les gens se déplacent au sein de la ville.

Des jeunes usagers aux personnes âgées, les citadins d’aujourd’hui veulent profiter de rues sûres, confortables et pratiques pour tous. OptimaDecision est une société de planification et de conseil spécialisée dans la planification des transports.

« J’ai créé OptimaDecision en avril 2015, après avoir été récompensée au PACEIM, programme d’aide à la création d’entreprise innovante en Méditerranée en 2012 », raconte Amel Ould Amer, fondatrice d’OptimaDecision ».

La route non empruntée : quand la psychologie rencontre la planification des transports | The Switchers

OptimaDecision s’occupe de la planification, de la gestion et de la mise en œuvre des transports en ville, en insistant sur la planification de la circulation des vélos et des piétons. « Nous encourageons nos clients à opter pour les transports publics et les vélos pour un avenir plus vert ».

Amel Ould Amer explique que le bureau d’études et de conseil vise essentiellement des objectifs et des politiques de transport qui sont conformes aux principes de croissance de la ville, ce qui améliorera la qualité de fréquentation et réduira le nombre de déplacements en voitures.

Comment tout a commencé :

« Lorsque j’ai décidé de créer ma société en Algérie, j’ai eu besoin d’un soutien financier, stratégique et technique », dit Amel Ould Amer. Celle-ci s’inspire alors des dispositifs mis en place en France, où elle a fait ses études, et de ceux de l’Algérie, son pays d’origine, pour optimiser ses chances de réussite.

Cette approche lui a permis de bénéficier d’un soutien supplémentaire du PACEIM. Ce programme d’aide – alimenté par la France – accompagne les anciens élèves d’Afrique du Nord dans l’établissement de leurs projets dans leur pays d’origine ; il aide également le système algérien de soutien à la création d’entreprises. Amel a ensuite mené une étude du marché algérien et a identifié les opportunités de développement. « Le programme m’a soutenue lors de toutes les étapes de [la création de] mon entreprise et a notamment financé ma formation à l’École Nationale des Ponts et Chaussées à Paris dans le domaine de la gestion du trafic routier ».

C’est là qu’Amel établit des liens solides avec des entreprises françaises, ce qui lui a permis de bénéficier d’un logiciel exclusif et d’une assistance technique adaptée aux défis du secteur des transports en Algérie.

Le vrai problème :

Les embouteillages font partie du quotidien des grandes métropoles du monde, et l’Algérie ne fait pas exception à la règle. La congestion routière peut également être considérée comme un facteur indirect du réchauffement planétaire. L’allumage répété des moteurs dans un embouteillage consomme du carburant à un taux plus élevé que sur l’autoroute.

Les villes des pays en voie de développement connaissent une forme de développement urbain qui est différent de celui observé dans les pays plus industrialisés. Les taux de croissance sont généralement beaucoup plus spectaculaires, les logements et les transports sont souvent fournis de manière informelle et l’appui institutionnel à la gestion urbaine est également beaucoup plus faible.

« Les émissions de gaz à effet de serre (GES) dues aux transports ont augmenté de façon spectaculaire au cours des 20 dernières années et les projections pour les années à venir sont alarmantes », déclare Rachid Alhiane, directeur des renseignements économiques à Marseille Innovation, un centre européen d’affaires et d’innovation. « OptimaDecision se positionne sur ce problème majeur pour apporter son savoir-faire en matière de planification des transports et des déplacements ».

Face aux nouvelles contraintes économiques, environnementales et sociales, les responsables et acteurs ont besoin d’une évaluation professionnelle. « Nous étudions un large éventail d’alternatives et d’impacts sur le système de transport afin de susciter des résultats bénéfiques », explique Amel. « Trouver une solution à la congestion de la circulation pourrait signifier une amélioration considérable de la qualité de vie en Algérie ».

Rachid Alhiane salue les efforts d’OptimaDecision pour sensibiliser le public aux dangers du changement et du réchauffement climatiques, ainsi que la planification territoriale réfléchie menée par l’entreprise, qui intègre les questions environnementales locales et régionales.

Garder la cité en mouvement :

OptimaDecision collabore avec le gouvernement et les agences privées pour aider à définir les politiques, les objectifs et les conceptions futures pour permettre aux gens de se déplacer vers les destinations souhaitées. « Au moins, je peux aider à définir une approche positive, pragmatique et multidisciplinaire pour réfléchir à l’environnement bâti et au plan de mobilité que nous élaborons pour les usagers », ajoute Amel.

Le concept applique une approche multiple pour analyser la vaste gamme de solutions alternatives pour le système de transport. Amel prévoit d’utiliser la psychologie comportementale pour persuader les conducteurs d’abandonner leur voiture et d’utiliser les transports publics à la place. Elle s’apprête également à lancer une nouvelle campagne de promotion du développement durable et des améliorations environnementales.

« Il ne s’agit pas vraiment de routes ou d’autoroutes. Pour moi, c’est l’étude du comportement humain, et c’est la psychologie comportementale derrière la mobilité des citoyens qui m’a incitée à lancer ce projet », confie Amel.

« Quand il est question d’infrastructures, les structures de soutien à l’entrepreneuriat social sont insuffisantes dans de nombreux pays et il y a très peu de structures organisées avec des professionnels créatifs qui connaissent bien ce type d’entreprises », a déclaré Rachid Alhiane. « La plupart des gens ont du mal à comprendre les entreprises sociales à cause de leur structure hybride entre le social et le commercial ».

OptimaDecision a jusqu’à présent collaboré avec une clientèle variée dans la conception de quatre acquisitions cosmopolites autour de l’Algérie, comme la SETS (Société d’études Techniques de Sétif), L’ICA Algeria (Ingénieurs Conseils Associés) qui est active dans plusieurs projets autour de l’Afrique, et la Concept consulting firm.

Qu’il s’agisse de la conquête d’OptimaDecision pour formuler de nouvelles solutions ou du recours au psychisme humain pour optimiser le transport, l’initiative naissante n’est rien de moins qu’un piquet de sécurité sur les routes algériennes.

 

Site Web : http://www.optimadecision.com/fr

Facebook : https://web.facebook.com/optimadecision/

Photos : Avec la permission de OptimaDecision

Oumeima est écrivaine et traductrice le jour, blogueuse la nuit. Actuellement, elle aide les entrepreneurs verts et sociaux à trouver leur voix et à raconter leur histoire.Oumeima Boughanmi
La route non empruntée : quand la psychologie rencontre la planification des transports | The Switchers
Traduction : Lilia Bacha.
OptimaDecision Transport Durable
Nous suivre: