13 Août 2018
Amman, Jordanie
Produits de nettoyage et cosmétiques biologiques

Autrefois, on ne trouvait dans les pharmacies jordaniennes que des produits de soins de la peau génériques et fabriqués en série. Fatiguée de l’eczéma persistant de ses enfants, une mère décide d’inventer sa propre recette de savon biologique offrant un produit alternatif plus doux. Près de deux décennies plus tard, Amina Mango se retrouve à la tête d’une entreprise florissante et respectueuse de l’environnement, spécialisée dans les soins de la peau et les produits cosmétiques. Aujourd’hui, elle a des projets ambitieux pour accéder au marché européen.

L’eczéma peut rendre fou un enfant. Personne ne le sait mieux qu’Amina, dont le fils et la fille ont tous deux souffert de démangeaisons et rougeurs violentes pendant l’enfance. Les irritations cutanées sévissent dans les foyers du Moyen-Orient, où une étude réalisée en 2016 a révélé qu’un nombre croissant de jeunes lutte contre l’eczéma. Rien qu’au Qatar, vingt-trois pour cent des enfants souffrent d’une éruption de la peau.

En 2000, Amina n’a pas réussi à trouver un seul savon qui apaiserait plutôt que d’irriter davantage la peau de sa fille. Les grandes marques utilisaient des produits chimiques agressifs. Quelques savons produits localement à base d’huile d’olive existaient, mais leur qualité n’était pas constante.

Un parent ordinaire se serait tourné, exaspéré, vers un dermatologue. Mais Amina, elle, se lance dans un atelier improvisé dans sa vaste ferme d’oliviers près de Jerash, en Jordanie.

« Je me suis dit que si toutes ces entreprises traditionnelles pouvaient fabriquer du savon à base d’huile d’olive, cela ne devait pas être bien compliqué », se souvient-elle. Amina est une artiste, formée à Florence – une compétence enviable, mais elle est loin d’avoir étudié la pharmacologie. Malgré tout, elle commence à bricoler différentes recettes et finit par trouver une solution pour sa fille atteinte d’eczéma.

L’artisanat autodidacte d’Amina a prospéré depuis qu’elle a fabriqué ce premier pain de savon biologique, il y a 18 ans. Deux ans plus tard, alors que son fils souffrait d’eczéma sévère à cause d’allergies alimentaires, Amina Mango retourne directement à l’atelier. Elle utilise l’aloe vera poussant sur sa propriété pour développer une nouvelle ligne de crèmes apaisantes pour son fils et qui ont réussi, une fois de plus, à frapper l’eczéma en plein cœur.

« En somme, c’est comme ça que l’histoire a commencé – j’essayais de trouver une solution pour mes enfants », se souvient-elle.

Devenir professionnel :

En 2004, Amina crée une usine pour sa nouvelle entreprise – Amina’s Natural Skincare. La gamme des articles de l’entreprise s’étendait à 28 produits, comprenant des nettoyants pour la peau, des huiles hydratantes et des crèmes hydratantes.

Il y a trois ans, Amina’s Natural Skincare reçoit la certification biologique de COSMOS, une association européenne à but non lucratif qui fixe des exigences pour les produits cosmétiques biologiques et naturels. Selon celle-ci, bien que la Jordanie se familiarise peu à peu avec le concept de l’agriculture biologique, son entreprise a été le premier fabricant jordanien à recevoir la certification.

Amina’s Natural Skincare doit satisfaire à une série de normes minimales respectueuses de l’environnement si elle veut maintenir sa position auprès de COSMOS. Celles-ci vont des règles strictes concernant les pratiques de production à l’intégration d’un plan de gestion des déchets pour un recyclage et un compostage efficaces. Les règles de certification interdisent également l’utilisation de plastiques nocifs dans les emballages, qui suffiraient à recaler un article même si le produit en soi est entièrement biologique.

« Toute la philosophie consiste à utiliser moins, à faire plus », dit Amina. « Pour chaque produit, c’est comme si celui-ci était observé à la loupe ».

Les femmes au premier plan :

Bien que ces obligations puissent sembler particulièrement rigoureuses, Amina est fière de la contribution sociale positive que son entreprise apporte en Jordanie. Sa principale priorité est d’aider les femmes à être autonomes ; elle considère que ces dernières sont une ressource souvent sous-exploitée au sein de la société jordanienne. « Je pense que les femmes sont la solution à beaucoup de problèmes en Jordanie », ajoute-t-elle avec conviction.

Les valeurs de l’entrepreneure se reflètent à travers les pratiques commerciales qui sont appliquées à Amina’s Natural Skincare. Six sur les neuf employés permanents de l’entreprise sont des femmes, dont deux ingénieures industrielles et une graphiste.

Le nombre des femmes à Amina’s Natural Skincare gonfle à chaque automne, quand vient le temps des récoltes dans les oliveraies d’Amina. Depuis plusieurs années, l’entreprise embauche des ouvrières agricoles d’un camp de réfugiés voisin pour cueillir les olives à la main. Le contrat donne aux femmes un revenu indépendant et des conditions de travail équitables.

Malicieusement, Amina fait remarquer qu’elle a des motifs non liés à la charité pour préférer les femmes à leurs homologues masculins. « Pour leur autonomie, il est très important d’employer des femmes, mais j’en profite aussi beaucoup », dit-elle en riant. « Les femmes peuvent cueillir des olives et discuter en même temps tandis que les hommes auxquels j’ai eu affaire, soit ils cueillaient des olives, soit ils discutaient ! ».

Des projets ambitieux :

Pour l’instant, Amina’s Natural Skincare commercialise ses produits en Europe uniquement sur le marché en ligne. Mais Amina est en pleines négociations avec des distributeurs basés en Finlande et au Royaume-Uni, et elle note également un intérêt commercial pour ses produits de la part les Émirats arabes unis et du Japon.

L’obtention de la certification biologique est pour beaucoup dans ces opportunités commerciales. L’entreprise peut désormais exporter vers l’UE sans avoir à payer de droits de douane, ce qui signifie que, d’un point de vue commercial, Amina se sent « prête à aller vers l’Europe ».

Ces signes prometteurs encouragent Amina à viser plus haut. Au cours des prochaines années, Amina’s Natural Skincare emménagera dans une nouvelle usine plus grande afin de répondre à l’augmentation prévue de la demande.

Si les prévisions optimistes concernant l’avenir de l’entreprise d’Amina s’avèrent exactes, elle aura besoin de toute l’aide dévouée et enthousiaste qu’elle peut obtenir. Mais elle n’a aucun doute que l’entreprise peut maintenir son ascension fulgurante. « En 2004, j’ai commencé à créer mon atelier, et nous n’avons pas arrêté de créer depuis », dit-elle. « Chaque année, nous prenons de l’expansion ».

 

 

 

 

Pour en savoir plus sur Amina’s Natural Skincare visitez son site Web ou consultez sa page Facebook, et Instagram.

Photos : Avec la permission de Amina’s Natural Skincare.

Depuis qu'il a obtenu sa maîtrise en études du Moyen-Orient l'année dernière, il travaille comme journaliste pigiste à Accra au Ghana et au Caire en Égypte.David Wood
Sauver sa peau : L’étoile montante jordanienne des produits biologiques de soins de la peau | The Switchers
Traduction : Lilia Bacha
Amina's Natural Skincare Produits de nettoyage et cosmétiques biologiques
Nous suivre: