18 Avr 2016
Hadat, Liban
Efficacité des ressources et gestion durable des déchets

Shady Sadek, fondateur de Runwaste, travaille depuis plusieurs années pour implanter la culture du recyclage au Liban. Après le succès de l’opération Mister-Tanak dédiée au recyclage des canettes en aluminium, il a fondé en 2014 Runwaste, une entreprise spécialisée dans la collecte et le recyclage des déchets solides. Sa méthode ? Sensibiliser, pour mieux collecter.

Après la fermeture en juillet 2015 de la décharge de Naamé qui desservait la ville de Beyrouth, une « crise des ordures » a éclatée dans la capitale libanaise, entrainant une profonde réflexion sur la gestion des déchets. Alors que la société civile se mobilise pour obtenir une gestion durable et plus efficace, de nombreuses initiatives voient le jour dans les municipalités du Liban. Shady Sadek, fondateur de Runwaste, est depuis longtemps un fervent promoteur du recyclage. Après avoir lancé le projet de recyclage de cannettes d’aluminium « Mister-Tanak« , il a créé en 2014 la société Runwaste, spécialisée dans la gestion des déchets solides.

L’opération Mister-Tanak, initiée en 2010, visait un double objectif : collecter les cannettes en aluminium pour les recycler, mais surtout sensibiliser les gens, en particulier les jeunes, sur l’importance du tri des déchets. Plusieurs compacteurs, importés de France, furent ainsi placés dans des universités, des écoles, ou encore des hôtels et des restaurants. Les cannettes sont 100% recyclables, et ce à l’infini. En plus des économies en termes de matières premières et d’énergie, on estime que la collecte d’une tonne de canettes permet de réduire de 9 tonnes les émissions de CO2.

Avec la création de Runwaste en 2014, le projet initial a pris de l’ampleur et l’entreprise collecte désormais toutes sortes de déchets recyclables auprès des municipalités et des grandes entreprises. Pour encourager ses partenaires, Runwaste délivre un certificat indiquant les économies de CO2 par rapport au nombre de déchets collectés. Mais pour assurer sa croissance et répondre aux besoins croissants des municipalités, l’entreprise souhaite à présent s’équiper avec de plus gros camions de ramassage et créer un centre de tri des déchets.

Au Liban, le recyclage des déchets est encore peu développé. Pourtant, tout en préservant l’environnement, ce secteur génère des opportunités économiques et permet de créer des emplois. Runwaste souhaite participer à la croissance du secteur tout en continuant de pratiquer une politique salariale juste pour ses travailleurs. A terme, l’entreprise prévoit également d’intégrer des réfugiés syriens parmi ses équipes.

Photos : Runwaste

Runwaste Collecte des déchets
Nous suivre: