11 Sep 2018
Casablanca, Maroc
Efficacité des ressources et gestion durable des déchets

Zouhair Chakir a repéré une source prometteuse d’affaires écologiques au Maroc. Les nouvelles lois exigent des fabricants qu’ils éliminent leurs eaux usées de façon responsable, mais seules les grandes entreprises disposent de l’infrastructure permanente pour le faire. L’entreprise de Zouhair Chakir, STEPMOBILE, résoudra ce problème pour les petites et moyennes entreprises grâce à sa station mobile de traitement des eaux usées, qui traite les eaux grises sur une base ad hoc.

Zouhair Chakir a créé STEPMOBILE en vue d’une commercialisation dès le début de l’année prochaine. Il est convaincu qu’il existe une demande importante sur le marché et pense que le véritable défi sera de fournir une qualité exceptionnelle aux clients. Étant donné que le problème des eaux usées au Maroc ne disparaîtra pas de sitôt, Zouhair Chakir prédit que, de même, STEPMOBILE est là pour rester.

Le Maroc a impressionné le monde en 2005 en lançant le Plan Maroc Vert, un vaste programme environnemental visant à rendre l’agriculture et les secteurs manufacturiers du pays plus durables. Les réformes comprennent des lois obligeant les entreprises à éliminer les eaux usées de manière responsable et, si possible, à les recycler en vue d’une utilisation ultérieure.

Cette ambition ne peut devenir réalité qu’avec des personnes comme Zouhair Chakir, fondateur de l’entreprise mobile de traitement des eaux usées STEPMOBILE. Celui-ci aidera les petites entreprises à éliminer en toute sécurité l’eau qu’elles utilisent, ce qui leur permettra de se conformer à la réglementation stricte sur les déchets industriels.

Les réformes gouvernementales ont été introduites parce que le Maroc est confronté à une série de défis environnementaux, notamment en ce qui concerne l’eau. Les réserves annuelles ne s’étendent qu’à 1000 mètres cubes d’eau par habitant, un taux considéré comme dangereusement proche de la rareté. L’augmentation de la population fait que le Maroc produit de plus en plus d’eaux usées qui, si elles ne sont pas traitées, peuvent faire des ravages sur l’environnement.

La difficulté réside cependant dans la mise en œuvre de ces réglementations environnementales. « Le gouvernement a le pouvoir de pénaliser l’industrie en cas de non-respect des lois sur les eaux usées, mais les petites et moyennes entreprises n’ont pas l’infrastructure nécessaire pour s’y conformer », explique Zouhair Chakir.

STEPMOBILE proposera une solution pratique, en se déplaçant là où se trouvent ces entreprises avec une installation mobile pour le traitement des eaux usées. Cela permettra à ces dernières de respecter la règlementation en matière d’environnement sans avoir à engager les dépenses et à se préoccuper des tracas logistiques liés à l’entretien d’une installation permanente de traitement des eaux usées.

Une lacune lucrative sur le marché :

En 2014, Zouhair Chakir a eu l’idée de STEPMOBILE alors qu’il travaillait comme ingénieur pour une grande entreprise manufacturière marocaine. Son employeur avait les moyens de maintenir un personnel permanent et des installations pour l’évacuation des eaux usées, mais il en va tout autrement pour les autres entreprises marocaines.

Zouhair Chakir a identifié trois défis auxquels sont confrontées les petites et moyennes entreprises dans le traitement des eaux usées, qui ont tous mis en évidence une lacune lucrative sur le marché. « Ces entreprises n’ont pas l’espace nécessaire pour construire des usines de traitement, elles n’ont pas le personnel technique [pour une infrastructure permanente] et elles n’en ont pas les moyens », explique-t-il.

Cette réalité a convaincu Zouhair Chakir qu’il existe une forte demande au Maroc pour une entreprise comme STEPMOBILE, qui peut traiter l’eau pour une élimination sûre et une réutilisation dans l’industrie. Celui-ci est d’autant plus confiant que ses contacts dans tout le secteur manufacturier manifestent beaucoup d’intérêt au sujet. « Les gens avec qui j’ai travaillé dans l’industrie croient en ce concept », ajoute-t-il avec assurance.

L’entreprise offrira ses services de traitement des eaux usées à un large éventail de clients, allant des producteurs alimentaires aux entreprises pharmaceutiques en passant par les fabricants de textiles. « Nous sommes très flexibles dans notre travail et nous pouvons traiter [tous les types d’] eaux usées », précise Zouhair Chakir.

Développer l’entreprise :

Zouhair Chakir envisage d’ouvrir STEPMOBILE dès le début de l’année prochaine, où il offrira à ses clients deux options : soit lui expédier leurs eaux usées pour traitement à un tarif calculé en fonction du volume, soit mettre en place des visites sur site qui seront effectuées par ses techniciens moyennant un tarif horaire. Actuellement, STEPMOBILE dispose d’une installation mobile prototype capable de traiter un mètre cube d’eaux usées par heure. Zouhair Chakir rapporte qu’il a testé l’équipement de traitement dans un laboratoire et qu’il a obtenu des résultats encourageants.

Zouhair Chakir a l’intention d’étendre davantage cette infrastructure grâce à une subvention de 25000 $ du programme d’incubateur d’entreprises Innov Invest. STEPMOBILE voit s’ouvrir à elle plus d’opportunités en remportant le concours Green Pitch Elevator 2017 coordonné par SwitchMed, l’organisation de réseautage dont relève le projet The Switchers. « J’ai hâte d’explorer les options qui s’offrent à moi avec SwitchMed », dit Zouhair Chakir.

Bien que Zouhair Chakir prévoie que STEPMOBILE ne manquera pas de clients, il pense que le plus grand défi sera de fournir un service immédiat à la clientèle. « Nous devons renforcer la confiance des consommateurs en obtenant des résultats de haute qualité », ajoute-t-il. Celui-ci envisage de collaborer avec le gouvernement marocain, mais ne le fera que lorsque STEPMOBILE aura acquis une solide réputation dans le secteur privé.

À plus long terme, Zouhair Chakir ne doute pas que le traitement des eaux usées restera une industrie vitale au Maroc, un pays destiné à tirer le maximum de valeur de ses précieuses réserves d’eau. « Ce n’est pas une question de « pourquoi » », dit-il. « Le Maroc doit faire en sorte que le gaspillage de l’eau ne détruise pas notre pays ».

Pour en savoir plus sur STEPMOBILE, visitez son site Web (www.stepmobile.ma) ou consultez sa page Facebook  (https://www.facebook.com/STEPMOBILE-1761380947430217/).

Photos : Avec la permission de STEPMOBILE

Depuis qu'il a obtenu sa maîtrise en études du Moyen-Orient l'année dernière, il travaille comme journaliste pigiste à Accra au Ghana et au Caire en Égypteypt.David Wood
Une solution adaptée pour le traitement des eaux usées des petites entreprises marocaines | The Switchers
Traduction : Lilia Bacha.
STEPMOBILE Efficacité des Ressources & Gestion durable des déchets
Nous suivre: